Choisir de devenir infirmière en poursuivant la meilleure formation

La mission principale d’une infirmière est de maintenir ou de rétablir la santé des patients, selon les prescriptions du médecin.

Mais au-delà de la réputation séculaire de compassion et de dévouement, il y a une profession hautement spécialisée. Des compétences techniques et scientifiques qui permettent d’établir un diagnostic précis à transmettre au médecin, une maîtrise de soi pour assister le chirurgien de manière professionnelle et un sens de l’engagement.

En France, pour exercer ce métier, il est indispensable de suivre une formation infirmière et obtenir un diplôme. Focus sur le cursus.

Présentation du métier d’infirmière

bébé en couveuse

Dans un centre hospitalier ou tout autre milieu médical, la présence d’une infirmière rassure. Si le médecin est souvent perçu comme inaccessible, l’infirmière, elle, est plutôt considérée comme une amie qui nous soutient dans les épreuves. Dans les maternités, elle prend soins des bébés dans les couveuses. Dans les unités de soins palliatifs, elle est cette présence humaine qui accompagne les malades dans leur dernier voyage.

Parmi les soins infirmiers les plus courants, il y a :

  • La distribution de médicaments
  • Les piqûres ou la pose de perfusions
  • Les prises de sang
  • Les pansements.

D’une manière générale, l’infirmière assure la surveillance de l’évolution de l’état de santé et du moral du malade. Elle réagit promptement en cas d’anomalies.

Une infirmière doit avoir un sens de la communication très aigu, pour dialoguer avec le patient et instaurer un climat de confiance, pour transmettre un dossier médical à ses collègues et l’aide-soignante et pour rendre compte à sa hiérarchie.

Une infirmière libérale travaille chez elle ou se déplace dans les domiciles des personnes qui ont besoin de ses soins.

D’autres choisissent de travailler dans le domaine de la petite enfance ou en milieu scolaire. Ou encore dans les centres sportifs, l’armée ou les entreprises.

Les formations à suivre pour travailler en France

etude infirmerie

En France, l’école d’infirmière ne se trouve plus dans les universités. Les formations professionnelles pour devenir infirmière s’effectuent dans un IFSI ou Institut de Formation aux Soins Infirmiers. Près de 350 Instituts de Formation sont dispersés dans toute la France. Pour en rejoindre un, il faut avant tout être titulaire d’un baccalauréat français, avoir au moins 17 ans, et compléter le dossier d’admission. Le concours IFSI, (épreuve écrite et épreuve orale) n’existe plus. L’admission se fait maintenant via ParcourSup.

Le métier d’infirmière est accessible avec un bac littéraire, mais les bacheliers scientifiques (Bac S ou ST2S – Technologie sanitaire et sociale) ont des bases plus solides. Surtout ceux qui souhaitent évoluer dans leur carrière. Les candidats titulaires d’un baccalauréat non scientifique sont encouragés à commencer d’abord dans une école préparatoire paramédicale avant d’intégrer une école d’infirmière.

La formation infirmière dure 3 ans. Elle est divisée en modules de 20 semaines par semestre, avec une formation théorique et une formation clinique. Les étudiants doivent effectuer des stages avant de présenter leur TFE ou Travail de Fin d’étude.

A l’issue de la formation, ceux qui ont réussi et acquis les compétences nécessaires se voient attribuer le précieux diplôme d’Etat d’infirmier ou DEI. Après quelques années d’exercice et un examen final, des spécialisations sont possibles pour devenir : un infirmier anesthésiste (titulaire d’un DEIA ou diplôme d’État d’infirmier anesthésiste), un infirmier de bloc opératoire (titulaire d’un DEIB ou diplôme d’État d’infirmier de bloc opératoire) après deux ans d’exercice ou infirmier/infirmière puéricultrice.

Il peut aussi poursuivre ses études en formation universitaire en Sciences infirmières (niveau master). Ce diplôme de cadres de santé permet à l’infirmier d’exercer en tant qu’Ipa ou Infirmier en Pratique Avancée.

Aujourd’hui, l’Etat a mis en place un examen d’admission spécifique pour professionnels de santé relevant de la formation professionnelle continue ayant cotisé à un régime de protection sociale d’au moins trois ans comme :

  • les auxiliaires de puériculture et les aides-soignants qui souhaitent une reconversion professionnelle et devenir infirmier ou infirmière
  • les infirmières de l’enseignement supérieur qui souhaitent devenir des fonctionnaires publics d’État.

Les spécialistes avancent que l’infirmière est la personne la plus complète qui soit. Avec un équilibre parfait entre le cœur et l’esprit. Un cœur rempli de compassion et d’intuition pour comprendre les besoins du patient. Et un esprit intelligent renfermant les apprentissages pour exercer le métier avec une approche scientifique. Si vous vous reconnaissez dans ce portrait, ne tardez plus à vous inscrire à une école d’infirmière. Le métier est fait pour vous !