Devenir ostéopathe animalier : ce qu’il faut savoir

Vous êtes passionné par les animaux et aimez particulièrement en prendre soin, au point de vouloir en faire votre métier ? Différents choix de carrière s’offrent à vous, tels que vétérinaire ou encore ostéopathe animalier. Ce dernier est sollicité suite aux recommandations du premier. Ses interventions permettent à l’animal de garder ou de retrouver une bonne santé, tout en l’aidant à garder un équilibre physique optimal. Si vous êtes intéressé par cette activité et envisagez de vous y investir, voici l’essentiel à savoir sur l’ostéopathie animale.

L’ostéopathie animale en quelques mots

L’ostéopathie est une thérapie qui s’appuie sur des techniques de manipulation appliquée au corps. Elle intervient sur les muscles, les os, ainsi que les articulations. Cette médecine s’intéresse à l’état du malade en général. Autrement dit, elle intervient sur les douleurs physiques de l’individu, mais aussi sur ses habitudes et son style de vie.

L’ostéopathie animale agit de même, mais cette fois sur des animaux, notamment chats, chiens, chevaux, bœufs et bien d’autres animaux domestiques. À travers ses manipulations, l’ostéopathe pousse l’animal à l’auto-guérison. Il importe également de savoir que ce genre de praticien peut également être sollicité pour une préparation à une activité particulière, ou encore pour une simple rééducation.

Mais pour pouvoir exercer le métier convenablement, une formation dans une École Française d’Ostéopathie Animale est indispensable. Durant sa formation, le futur ostéopathe approfondira ses connaissances sur le corps de l’animal. On lui enseignera entre autres comment trouver et identifier les pathologies ainsi que leur origine, afin de les traiter et de les soigner en usant d’une technique manuelle douce.

ostéopathe animalier

Les compétences de l’ostéopathe

Une maîtrise parfaite de l’anatomie de l’animal, de sa physiologie ainsi que des interactions de son corps est nécessaire. Il faut également comprendre les éventuels comportements du sujet malade pour pouvoir l’approcher et traiter la pathologie facilement. L’ostéopathe animalier doit aussi être d’une grande sensibilité.

Les formations à suivre pour devenir ostéopathe animalier

Un bac scientifique est tout d’abord indispensable pour pouvoir accéder à une formation spécialisée dans ce domaine. Une fois ce premier diplôme acquis, des études de vétérinaire ou en ostéopathie humaine peuvent être envisagées. À noter que l’Ordre national des vétérinaires met en place une épreuve d’aptitude que les futurs praticiens se doivent de passer s’ils souhaitent exercer le métier.

Celle-ci sera composée d’une épreuve écrite et pratique. Elle testera vos connaissances en anatomie, en physiologie, en biologie ainsi qu’en sémiologie des espèces. Néanmoins, seuls ceux qui disposent au minimum d’un bac+5 peuvent accéder aux épreuves. Les établissements de formation en ostéopathie animale préparent notamment leurs étudiants à cette épreuve d’aptitude.

Les formations de ces écoles spécialisées peuvent durer jusqu’à 5 ans en fonction du parcours académique que l’étudiant a réalisé auparavant. À l’issue de ses études, celui-ci sera en mesure d’établir un diagnostic ostéopathique. Il sera également capable d’effectuer les diverses manipulations ostéopathiques. Il disposera de toutes les connaissances biologiques, physiologiques et anatomiques sur les animaux domestiques. Un DOA ou Diplôme d’Ostéopathe Animalier sera attribué à l’étudiant qui aura terminé son cursus.

Author: Julie

Share This Post On

Envoyer un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *