Étudier en travaillant, est-ce possible ?

Près de 4 cadres français sur 10 ont déjà effectué une reconversion professionnelle. Et environ 60% de cadres ont envie de changer de métier. Ces chiffres expriment bien l’envie qu’ont de nombreux travailleurs, pas seulement les cadres, de changer de voie professionnelle. Lorsque le pas est franchi, c’est souvent pour faire un métier que l’on aime vraiment et dont on a toujours rêvé. Mais, parfois, il faudra étudier encore un peu plus. Pouvez-vous le faire tout en travaillant ? Voici comment procéder.

Choisir un métier porteur comme l’esthétique et suivre des cours à distance

etudiante

Pour réussir une reconversion professionnelle, vous devez choisir un nouveau domaine qui vous plaît, mais qui est également porteur. Les métiers de la coiffure et de l’esthétique sont par exemple en pleine expansion. Selon les statistiques de 2018, ce secteur d’activité a réalisé environ 5,8 milliards d’euros de chiffres d’affaires. C’est la deuxième activité artisanale en France après la maçonnerie générale. De plus, de nouvelles branches se créent dans le secteur et la demande est grandissante.

Pour une reconversion dans ce domaine, vous n’avez pas à d’abord quitter votre travail actuel. L’on peut étudier à distance et réussir son cap esthétique facilement en candidat libre afin de pouvoir concrétiser son rêve d’un métier qui nous plaît. Pour votre formation, vous pouvez consulter les sites de formation en ligne qui proposent des formations diplômantes en coiffure et en esthétique . Vous pourrez avec l’aide d’une équipe professionnelle préparer un CAP, un BTS, ou un BP dans les métiers de la coiffure. En ce qui concerne les métiers de l’esthétique, vous pouvez obtenir le BAC pro, le CAP et le BTS.

Se présenter aux examens en candidature libre

Étudier en travaillant est bel et bien possible lorsqu’on est méthodique. De plus, la candidature libre est une possibilité intéressante pour passer vos examens. Dans divers domaines, la tâche vous est facilitée, puisque vous pouvez vous procurer des manuels et fiches de révision, des livres de cours, des annales, ou encore des fiches métier.

La candidature libre est destinée aux profils suivants :

  • Un salarié ou un chômeur ;
  • Un ancien élève qui a déjà échoué à l’examen pendant la ou les session (s) précédente (s) ;
  • Un élève dans une école en ligne ;
  • Un élève non scolarisé dans un établissement scolaire ;
  • Une personne ayant au moins le niveau 3ème.

Le candidat libre n’est pas totalement livré à lui-même. Il peut avoir recours à une école en ligne qui l’aidera dans ses cours et dans les démarches administratives.

Quelques conseils pratiques pour réussir une reconversion professionnelle

La reconversion professionnelle est un grand pas à sauter et pour la réussir, il ne faut pas brûler les étapes. Prenez le temps de réfléchir à toutes les options que vous avez. Faites des recherches sur le net et lisez les expériences de personnes qui ont fait la même chose avant vous. Vous pourriez en tirer quelques leçons. N’hésitez pas à demander conseil auprès de vos proches et à recueillir leurs avis sur votre futur métier de conversion.

Une des étapes les plus importantes que beaucoup brûlent est le stage d’observation. Souvent, il y a une différence entre l’idée qu’on se fait d’un métier et la réalité. Faire un stage d’observation vous permettra d’en savoir plus sur les réalités d’un secteur d’activité avant de donner votre démission et de ne plus pouvoir revenir en arrière.

Changer de profession est bien évidemment une démarche bouleversante. Pour maximiser vos chances de réussite, vous n’avez pas à quitter votre emploi actuel. Suivre des cours dans une école en ligne et passer les examens en candidat libre sont des options plus rassurantes. Elles vous aident à bien mûrir votre projet et à ne pas brûler des étapes.