Faire un stage dans une institution européenne : pour un meilleur élan professionnel

Etudiant ou jeune diplômé, vous êtes à la recherche d’un stage pour appliquer ce que vous avez appris tout en augmentant vos expériences dans le monde du travail ? Pourquoi ne pas intégrer une institution européenne ? Si cela vous tente, vous êtes au bon endroit. Cet article vous est en effet dédié. Il vous livre quelques informations sur les opportunités de stage au sein de ces organismes européens.

Stage : pourquoi en faire ?

Il est important de préciser que les stages professionnels sont de véritables compléments des cursus universitaires qui sont indispensables à tous les niveaux d’études. Leurs objectifs peuvent être divers :

  • initiation ;
  • observation ;
  • découverte ;
  • apprentissage ;
  • spécialisation ;
  • ou encore tremplin vers un emploi fixe.

Leurs durées peuvent aussi être variables et ils peuvent être, soit à l’initiative d’un étudiant sur son temps propre, soit inscrit dans le programme de sa formation en guise de complément d’études.

Pour information, dans le système scolaire, les stages débutent dès le collège, plus précisément en classe de troisième. Ils commencent essentiellement par des séquences d’observation. Il s’agit donc ici de périodes de découverte en milieu professionnel. Ils s’inscrivent également dans les programmes de formation professionnelle en tant que séquences en entreprise. C’est durant ces périodes que les stagiaires établissent généralement un premier contact avec l’entreprise. C’est pour eux l’occasion d’expérimenter leurs acquis, mais aussi de découvrir de nouvelles expériences et d’avoir de nouvelles compétences.

Chaque stage est règlementé de manière stricte en France. Il s’inscrit dans le cadre d’une convention tripartite dûment signée aussi bien par le stagiaire que l’entreprise ainsi que l’établissement de formation.

Pourquoi faire un stage au sein d’une institution européenne ?

Grâce aux stages organisés par l’Union Européenne, les étudiants peuvent améliorer leurs compétences professionnelles, développer leurs qualités personnelles tout en optimisant leurs connaissances sur l’UE. En effet, ils offrent l’opportunité de se faire une meilleure idée du travail qui se fait au sein des institutions européennes. Retrouvez plus d’information.

Notez que la nature des tâches à faire dépend essentiellement du service concerné par le stage. En plus de cela, les domaines couverts sont très larges et variés, allant du droit de la concurrence à la politique de l’environnement, en passant par les ressources humaines, la communication, etc.

Les procédures de sélection de stagiaires sont essentiellement gérées par chaque agence ou institution concernée. Il est tout de même important de noter que certaines institutions ne vous permettent plus d’accéder à un stage de longue durée si vous y avez déjà réalisé un stage court.

Quelques opportunités de stage à saisir

Si vous souhaitez effectuer un stage au sein de la Commission Européenne, sachez qu’elle en offre 1300 chaque année. Les stages qu’elle propose sont tous d’une durée de 5 mois et sont rémunérés à 1200 euros environ. Ils débutent les premiers jours du mois d’octobre et de mars. Pensez donc à préparer vos dossiers de candidature dès maintenant.

Dans le cas où vous aimeriez intégrer le Parlement Européen, il en propose 900 par an pour une durée de 5 mois également. La rémunération est aussi la même que celle de la Commission Européenne. Les stages débutent aussi en octobre et en mars. Déposez donc votre candidature en juin et en novembre. Il y a aussi des stages courts en janvier, en mai et en septembre, mais ils ne sont pas rémunérés.

Une soixantaine de stages de 5 mois et rémunérés 1200 euros est également offerte par le Service Européen pour l’Action Extérieure. Le Conseil de l’UE en offre 100 rémunérés et 20 non rémunérés. A vous donc de voir le domaine qui vous correspond le plus et de préparer ainsi votre candidature pour être bien dans le temps.