Serge boimare : Son approche innovante pour donner aux enfants le plaisir de savoir !

Serge boimare, à la fois auteur et pédagogue, a travaillé en milieu désavantagé avec des adolescents et des enfants qui sont entièrement en refus d’apprendre. Serge Boimare d’expliquer que c’est un peu par hasard qu’il a découvert combien il était important pour les élèves d’écouter des histoires, mais plus particulièrement des récits qui relatent les anciennes valeurs comme la peur, la mort, l’amour et autre.

Le pédagogue passe ainsi beaucoup de temps à lire les histoires de mythologies, les histoires de Jules Vernes et autres contes aux futurs apprenants. Il conçoit que d’entendre ces contes, de les travailler en classe permet à certains élèves de nommer, débloquer et prendre conscience de leurs peurs et, finalement, d’avoir envie de grandir et d’apprendre.

C’est sur ces bases et fondements qu’il a édité ses ouvrages entièrement dédiés à la pédagogie, surtout à l’enfant en difficulté scolaire. Parmi ces ouvrages on peut citer : « Le feuilleton d’Ulysse », « Ces enfants empêchés de penser » ou encore « L’enfant et la peur d’apprendre ».

Serge Biomare : Biographie

Psychopédagogue et psychologue et directeur du centre Claude Bernard de Paris, Serge Boimare travaille surtout avec des adolescents en échec scolaire, nonobstant une intelligence normale. Pour mieux expliquer ce fait, il écrit deux livres qui relatent le sujet : « Ces enfants empêchés de penser » et « L’enfant et la peur d’apprendre ».

Directeur administratif et pédagogique du Centre Médico-psychologique Claude Bernard à Paris, Serge Boimare entame sa carrière en tant qu’instituteur. Ainsi, il s’est spécialisé dans l’intervention auprès des élèves qui se trouvent en grande difficulté scolaire.

Depuis plus de 30 ans, il met en pratique une démarche psychopédagogique avec les enfants et les adolescents qui ne veulent pas s’intégrer dans les apprentissages scolaires. C’est ce qui lui pousse à œuvrer sur la médiation culturelle, en mettant en place une mallette pédagogique, et la lecture de textes tiré de la mythologie ou des contes. Une méthode pédagogique qu’il juge efficace.

Serge Boimare : intérêts du livre/lecture

  • Selon serge boimare, l’échec scolaire n’est autre que le résultat d’un dérèglement du fonctionnement intellectuel suscité par les obligations de l’apprentissage et non par le manque d’intelligence ou de compétence des élèves. Ce qui appuie sa philosophie et son approche à la fois salutaire et très éclairante
  • A travers ses écrits, il démontre sa démarche d’accompagnement des élèves en échec scolaire tout en racontant ses séances. Les réactions des adolescents constituent des exemples concrets qui permettent de cerner avec délicatesse son approche spécifique et de s’en inspirer pour concevoir sa propre démarche. Elle démontre comment la parole peut structurer progressivement la pensée.
  • Il est également important de se mettre à la place des élèves afin de comprendre leurs difficultés. Il existe bien des enseignants qui agissent avec empathie et bienveillance. Cela permet de démontrer que la relation pédagogique est avant tout une rencontre et non une simple transmission arbitraire de contenu.

Donner aux élèves le plaisir d’apprendre et retrouver le plaisir d’enseigner

Une théorie et une approche véridiques pour Serge Boimare. C’est par cette approche qu’il tente d’apporter une nouvelle vision de la pédagogie afin d’aider les élèves en difficulté scolaire, mais également de faire profiter les meilleurs d’entre eux.

Pour ce faire, Serge Boimare vous conseille de :

  • Sortir des explications simplifiées et imagées pour donner sa place à l’empêchement de penser
  • En finir avec les remises à niveau qui vont pousser les empêchés de penser à perfectionner leurs stratégies anti apprentissages, ce qui va décourager les professeurs
  • Connaitre les besoins des élèves en difficulté scolaire pour les réconcilier avec l’apprentissage
  • Savoir que les textes de base constituent un levier extraordinaire pour répondre aux besoins des élèves en difficulté scolaire
  • Ne plus craindre les changements pour faire fonctionner la classe comme un groupe et donner du sens aux savoirs
  • Accepter de participer à une réunion de coordination, chaque semaine, sur les pratiques pédagogiques

Author: neo_admin

Share This Post On

Envoyer un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *