Tout savoir sur les admissions parallèles en école de commerce

Le commerce est une branche d’étude qui intéresse de plus en plus les étudiants, ce domaine étant en pleine explosion à l’heure actuelle. Accessibles après le bac, après une prépa ou dans certains cas en admission parallèle, les écoles qui forment les étudiants à devenir des experts en commerce ne cessent d’augmenter en nombre, rien qu’en France. Mais au fait, quelles sont les spécificités des études en écoles de commerce ? Comment intégrer une école spécialisée en commerce ? Qu’en est-il de l’admission parallèle ? On vous dévoile tout !

Focus sur les écoles de commerces

Choisir de s’orienter vers l’étude de commerce après le bac ou après une prépa est un moyen de tracer d’ores et déjà son chemin vers le succès. En effet, le secteur du commerce ne cesse d’évoluer et de recruter et il continuera de l’être dans le futur. Cependant, il est important de choisir avec soin son école pour obtenir toutes les formations nécessaires afin de garantir une meilleure intégration dans le domaine.

Une école de commerce, comme son nom l’indique est une grande école qui oriente la formation et l’enseignement vers l’étude du commerce, du marché et autres. Dans tous les cas, on distingue les écoles de commerce post bac qui propose généralement une formation d’une durée de 5 an accessible directement après le bac. Dans la majorité de cas, ces écoles proposent un grade master et des programmes BBA que l’on connait sous le nom Bachelor in business administration.

Ensuite, il y a les grandes écoles qui délivrent généralement un visa licence en quatre ans. Les grandes écoles se distinguent généralement des autres centres de formation de part de la proposition d’un PGE de grade master qui est accessible généralement après le bac ou après la prépa. En France, 37 grandes écoles sont recensées pour répondre aux normes et critères imposés par le ministère de l’enseignement supérieur. Vous pourrez vous aider de ce lien pour tout savoir sur les admissions en école de commerce.

Tout comprendre sur les admissions parallèles

Pour un grand nombre d’étudiants, la poursuite de leurs études s’inscrit dans une stratégie murie de longue date. En effet, on compte plusieurs étudiants titulaires de Bac+2 ou +3 qui visent un programme de grande école dans l’optique de compléter un parcours initial en obtenant le master, soit le bac +5. Pour d’autres, leur souhait de tirer le meilleur profit de leurs acquis leur incite à envisager les admissions parallèles. Ainsi, ils pourront obtenir une double compétence professionnelle, dans la majorité de cas, scientifique et commerciale.

Les jeunes de nos jours sont même disposés à consacrer plusieurs années pour obtenir des diplômes différents, mais complémentaires. Par exemple, la branche juridique et managériale est très complémentaire pour compléter les compétences. Quant à d’autres étudiants, ils souhaitent tout simplement étoffer leur profil généraliste dans des domaines spécifiques tels que le digital, les ressources humaines, le luxe, le sport et bien d’autres encore. Dans tous les cas, le champ de possibilité est suffisamment vaste pour passer d’une branche à une autre, notamment dans les écoles de commerces. Reste à bien choisir sa branche pour ne se tromper dans le choix.

Détails sur les admissions parallèles possibles

Lorsqu’il s’agit d’approfondir les compétences ou les compléter, les étudiants ont droit à plusieurs possibilités en termes d’admission parallèle. En effet, ils sont en mesure de compléter leurs parcours pour professionnaliser. Dans ce cas, on les encourage à miser sur un cursus en alternance ou en apprentissage. Pour les autres, intégrer un Bachelor après un bac+2 est envisageable afin d’accéder au palier supérieur. Ce cursus est très utile avant l’entrée dans la vie active ou avant de déterminer les éventuelles poursuites d’études.

IL faut noter qu’après un bac +2 ou +3, il est possible d’intégrer une école de commerce en première année. En 2e année, les étudiants ont la possibilité d’accéder à un Bachelor ou à une licence professionnelle L3. Toutefois, cela varie d’une école de commerce à une autre.