Améliorer l’éducation des personnes en situation de handicap grâce à l’e-learning

Selon l’Organisation mondiale de la santé, une personne sur sept est en situation de handicap. Des millions d’enfants sont concernés par cette incapacité et cela ne leur permet pas de fréquenter l’école, surtout dans les pays pauvres. Ces personnes ont besoin de matériaux spécifiques s’adaptant à leur situation afin d’accéder facilement à l’éducation. Nous allons découvrir dans cet article comment l’e-learning peut améliorer l’accès à l’éducation des personnes en situation de handicap.

 

Une formation en ligne s’adaptant aux personnes en situation de handicap

Afin que les personnes en situation de handicap puissent accéder à l’enseignement à distance, il est nécessaire de concevoir une plateforme spécifique s’adaptant à la situation de la personne. Cet outil sera personnalisé pour que les personnes handicapées soient capables de suivre un cours à distance comme tout le monde. Pour cela, des technologies d’assistance seront privilégiées lors de la création de l’outil numérique. Pour se former, les infirmes auront besoin d’outils numériques particuliers comme des logiciels de synthèse de parole, des logiciels de reconnaissance de parole, des lecteurs d’écran, etc. 360Learning est un logiciel permettant aux personnes en situation handicap d’accéder à une formation en ligne.

 

Des logiciels selon la situation de la personne

Une personne handicapée peut suivre une formation en ligne comme tout le monde en attribuant un logiciel pouvant l’assister. Le choix de l’application à utiliser dépendra de son incapacité.

Une plateforme accessible au handicap mental

Pour permettre Ă  une personne atteinte d’un handicap mental d’accĂ©der Ă  l’éducation, il est nĂ©cessaire de concevoir une application e-learning typique. Ayant une difficultĂ© de comprĂ©hension, de rĂ©flexion et de conceptualisation, la personne aura besoin d’un outil simple. Les leçons proposĂ©es doivent avoir une police sans complication comme Arial ou Verdana et une taille de police moyenne pour ĂŞtre bien lisible. Pour que le handicapĂ© puisse assimiler facilement le cours, il est conseillĂ© de mettre en gras les mots clĂ©s. N’employez surtout pas d’abrĂ©viations, ni de mĂ©taphores, tout doit ĂŞtre simplifiĂ© pour une bonne comprĂ©hension.

Les plateformes abordables au handicap moteur

Une personne ayant un handicap moteur est une personne Ă  mobilitĂ© rĂ©duite. Elle a donc du mal Ă  se dĂ©placer ou Ă  bouger certains de ces membres. Pour que cette dernière puisse suivre un cours en ligne, elle doit ĂŞtre assistĂ©e par un logiciel spĂ©cifique bĂ©nĂ©ficiant des caractĂ©ristiques comme un accès Ă  l’écran par le clavier ou une reconnaissance vocale. Cela permettra Ă  l’Ă©tudiant d’accĂ©der aux contenus de la formation en toute autonomie. Pour les personnes atteintes d’un handicap moteur, les quiz ne doivent pas ĂŞtre chronomĂ©trĂ©s.

Les plateformes convenant au handicap visuel

Pour que les personnes ayant un handicap visuel puissent s’instruire en ligne, il faut qu’ils puissent lire les textes correctement. Pour cela, il est recommandĂ© d’utiliser des logiciels proposant :

  • un niveau de contraste Ă©levĂ© ;
  • une grande taille de police ;
  • des jeux de loupe ;
  • des agrandisseurs de texte ;
  • des lecteurs d’écran.

 

Les plateformes dédiées aux personnes ayant un handicap auditif

Les sourds et malentendants ont également la possibilité de suivre un enseignement en ligne grâce à un logiciel spécifique. Ce logiciel doit proposer des vidéos en langue des signes ou des sous-titres. Pour une bonne compréhension, il est recommandé d’illustrer les contenus du cours. Une retranscription sera idéale pour les formations audiovisuelles.

 

Les règles de l’accessibilité numérique

Il existe des règles internationales et nationales Ă  respecter pour permettre aux personnes en situation de handicap d’accĂ©der Ă  une formation en ligne. Que ce soit un handicap auditif, visuel, neurologique, physique, cognitif ou de parole, chaque personne handicapĂ©e peut utiliser le Web. Pour cela, quelques normes sont Ă  respecter. Le respect de ses règles est contrĂ´lĂ© par la World Wide Web Consortium. Cette dernière participe aux dĂ©veloppements d’outils pour plus d’accessibilitĂ© et a mis en place les normes WCAG qui ne sont pas obligatoires. Les Web Content Accessibility Guidelines WCAG se composent des 4 grands principes suivants :

  • utilisable ;
  • comprĂ©hensible ;
  • robuste ;
  • perception.