Comment développer l’autonomie de votre enfant ?

En tant que parent, nous voulons tous aider nos enfants à s’accomplir et à s’épanouir en grandissant. Nous voulons les aider à être autonomes, à mesurer l’étendue de leurs possibilités, à prendre confiance en eux et à exploiter leurs talents. Le défi est de favoriser l’épanouissement de l’enfant et de l’amener à être autonome dans les meilleures conditions sans le bousculer. Alors, comment aider l’enfant à être indépendant et à prendre ses propres décisions ?

La tour d’observation Montessori comme outil d’éveil et d’autonomisation

La pédagogie Montessori est une méthode d’apprentissage développée par Maria Montessori, une médecin et pédagogue italienne au début du siècle précédent. Tout l’esprit de la pédagogie Montessori est de suivre l’enfant dans ses explorations, observations, expérimentations et découvertes. Cette méthode d’apprentissage diffère des méthodes usuelles, car elle cherche à développer l’autonomie de l’enfant et susciter chez lui l’envie d’apprendre. Pour cela, on met l’enfant dans un environnement propice et on l’accompagne avec l’intervention d’un adulte qui le stimule et s’adapte à lui. L’enfant apprend donc par lui-même un processus naturel.

Une tour d’observation Montessori est un meuble pour les enfants à bas âge. Elle contribue à créer l’environnement propice que préconise la méthode d’apprentissage Montessori. Dans sa forme, elle se présente comme un tabouret en bois avec des barrières sur les côtés et en hauteur pour limiter les risques de chute. Elle dispose également d’une marche pour aider à monter et à descendre.

éveil autonomisation tour Montessori

Avantages de la tour d’apprentissage Montessori

La tour d’observation également appelée tour d’apprentissage Montessori aide l’enfant à se placer en hauteur pour observer son environnement immédiat. Il a la possibilité d’avoir une meilleure perspective pour observer, assimiler et comprendre le monde qui l’entoure, mais surtout le comportement des adultes. Debout sur sa tour d’observation Montessori l’enfant se met à la hauteur des adultes et peut participer plus facilement à la vie de famille.

Les enfants en bas-âge apprennent en effet par mimétisme. La tour d’apprentissage Montessori permet justement à l’enfant de copier ce que font les adultes qui l’entourent. Il peut également atteindre plus facilement des endroits qui lui étaient inaccessibles auparavant. Vous verrez que, perché sur sa tour, il sera fier de faire comme papa et maman.

À quel âge utiliser une tour d’observation Montessori ?

La tour d’apprentissage Montessori est recommandée pour les enfants entre 16 mois et trois ans. Elle permet à l’enfant de mieux observer le monde et l’aide à réaliser des actes qu’il a déjà vu se faire. Il existe des boutiques en ligne qui vous permettront d’accéder à ce type de tour sous différentes variantes. Vous pourrez également avoir accès à d’autres meubles qui s’insèrent dans la pédagogie Montessori.

Inciter l’enfant à prendre soin de lui-même pour développer son autonomie

N’hésitez surtout pas à « déléguer » certaines tâches à l’enfant. Il s’agit en réalité de l’aider dans une approche progressive et avec beaucoup de patience à prendre soin de son corps. Par exemple pour le bain, vers 1 an, vous pouvez le laisser laver lui-même quelques parties de son corps comme le ventre ou les avant-bras. C’est ainsi que l’enfant pourra mieux connaître son corps. Vers 4 ou 5 ans il sera ainsi en mesure de se laver tout seul.

Pour les vêtements, à partir d’un an, vous pouvez lui expliquer pourquoi vous choisissez de l’habiller d’une certaine façon. Par exemple, « aujourd’hui, il fait froid, donc on va mettre un gros pull et des chaussettes épaisses ». À partir de deux ans, on peut aller voir la météo à la fenêtre et faire le lien avec les épaisseurs des vêtements.

À partir de trois ans, on peut proposer à l’enfant de préparer le soir son linge du lendemain, pour commencer avec lui, puis en le laissant choisir seul quitte à valider ses choix ou non. On pourra donc lui apprendre à choisir selon le temps qu’il fait. On peut également aider l’enfant à s’habiller seul dès l’âge de deux ans. On optera pour des vêtements faciles à enfiler pour commencer. Par exemple, on peut éviter les lacets et préférer des fermetures zippées, scratch et boutons.

Donnez-lui confiance en lui et encouragez-le à développer son autonomie

Tous vos efforts dépendront certainement de la capacité de votre enfant à avoir suffisamment confiance en lui-même pour oser poser des gestes. Vous favorisez ainsi l’autonomie de l’enfant en lui faisant confiance pour accomplir certaines choses. Il s’agit donc de ne pas le surprotéger, mais de le laisser exercer sa liberté tout en veillant sur lui. Même si cela ira moins vite donc, laissez l’enfant prendre des initiatives et surtout ne le découragez pas lorsqu’il essaie de relever de petits défis. Ne riez pas de ses efforts quand il se montre maladroit. Utilisez plutôt des mots d’encouragement. « Tu peux le faire », « Réessaie, tu en es capable », sont des mots qui motivent. Félicitez-le pour ses succès, sinon, rappelez lui qu’il est en situation d’apprentissage.

Restez positif pour qu’il progresse à son rythme afin d’atteindre son autonomie

Il n’est pas nécessaire de revenir à plusieurs reprises sur les échecs de votre enfant. Profitez de ces échecs pour lui apprendre que cela fait partie de la vie. Il a le droit de faire des erreurs. Montrez-lui comment les réparer. L’enfant sait qu’il a échoué, inutile de ressasser cela ou de lui rappeler à quel point il vous a déçu. Essayez plutôt de lui montrer comment s’améliorer ou ne plus répéter les mêmes erreurs. Cette approche positive sera bien plus productive. Les erreurs sont également un bon moyen d’apprendre de nouvelles choses. Par exemple si l’enfant renverse des céréales au sol au petit-déjeuner, cela peut être une bonne occasion de lui montrer comme utiliser la pelle à poussière s’il en suffisamment grand.

développement enfant autonomie

Laissez-le régler ses conflits en toute indépendance

Si votre enfant se dispute avec un autre enfant de son âge, évitez de vous impliquer directement. Laissez le régler le conflit lui-même tout en observant l’évolution de la situation. S’il se tourne vers vous après une dispute, laissez-le s’exprimer et encouragez-le à nommer ses émotions. Vous pouvez lui faire des suggestions comme aller dire calmement à l’autre enfant ce qu’il vit. Incitez-le à réfléchir à des solutions et à les proposer.

Vous pouvez lire également : pourquoi installer une routine quotidienne pour votre enfant ?

Nous suivre

Les plus lus