Devenir ingénieur du son, quelle formation suivre ?

Dans le monde du spectacle et de l’audiovisuel, il y a une personne qui s’occupe de diriger l’équipe du son et de faire en sorte que tout fonctionne sans accro. Cette personne est l’ingénieur du son. Il peut porter plusieurs casquettes selon l’activité principale de l’entreprise où il travaille.

Les formations à suivre

Bac+2

Selon l’école où vous allez apprendre le métier, avec un bac+2, vous pouvez avoir les diplômes de BTS, de DMA et le titre de régisseur professionnel du son. Tous ces diplômes sont centrés sur l’option métier du son. Avec ce type de diplôme, vous pouvez devenir assistant, chargé du son, etc.

Bac+3

Pour aller plus loin et avant de devenir ingénieur, vous passez par le bac+3. Dans l’univers de l’audiovisuel et du son, il y a les diplômes de DESTS avec possibilité de choisir les options suivantes :

  • Son audiovisuel ;
  • Son musical ;
  • Sonorisation.

Il y a aussi d’autres diplômes comme la licence professionnelle ou le bachelor son de esis-paris.fr.

Bac+5

Après l’obtention du bac+5, vous aurez le titre d’ingénieur du son. Différents diplômes sont disponibles avec des diversités en matières générales, mais aussi l’option spécialisation son. Voici quelques exemples :

  • Diplôme arts et techniques du théâtre ;
  • Diplôme de l’école nationale supérieure des métiers de l’image et du son ;
  • Master cinéma et audiovisuel , BTS audiovisuel ;
  • DNSEP design sonore ;
  • Master ingénierie image et son ;
  • Master pro en informatique images et son.

Quels métiers pour un ingénieur du son ?

Avoir un diplôme d’ingénieur du son vous ouvre plusieurs portes. Tout dépend donc de votre spécialisation, mais aussi des matières générales que vous avez apprises comme l’audiovisuel ou encore le spectacle. Les trois univers suivants sont les plus connus :

Dans le cinéma

Dans le cinéma, l’ingénieur de son peut s’occuper de plusieurs choses. Cela dépend bien entendu des membres de son équipe. Il peut être chargé de prendre le son pendant le tournage. Il s’occupe aussi du montage, du mixage et de tout ce qui touche au son, y compris le nettoyage et l’insertion de musique dans les films et les films d’animation.

Dans la musique

C’est sans doute dans cet univers où il travaille le plus. À part être sur la table de mixage, l’ingénieur de son est le chef d’orchestre. Il s’occupe d’enregistrer tous les membres du groupe de musicien, y compris le chanteur. Il s’occupe de tout agencer. C’est lui qui décide de retravailler le son, c’est lui qui décide de l’arrangement, du type de son à produire, etc. Il travaille main dans la main avec le producteur et le compositeur.

Dans le spectacle

Dans le spectacle, l’ingénieur du son assure la qualité du son tout au long du spectacle. Il ne faut pas qu’il y ait de l’écho. Il faut que tout le monde dans la salle puisse entendre le spectacle et  que tous les membres sur la scène entendent leur voix et celles des autres. Dans ce cadre, l’ingénieur doit aussi maîtriser l’audiovisuel au cas où le spectacle serait filmé.

Évolutions de carrière

Un ingénieur de son peut évoluer dans différents métiers, mais tout dépend de sa passion :

  • Producteur de musique : selon la capacité de l’ingénieur de son, il peut très bien devenir producteur de musique à force de côtoyer ce monde et de faire des prises de son.
  • Compositeur de musiques : avec ses talents dans le son, il sera plus facile pour lui de nager dans l’univers de la musique et de composer pour les artistes.
  • Producteur de films : puisque l’ingénieur de son a eu des formations en audiovisuel et dans le cinéma, c’est normal qu’à un moment donné, il évolue dans ce monde.