L’éducation unisexe

Lorsque les gens pensent aux écoles non-mixtes, ils ont généralement les filles en tête. Comme vous l’avez découvert par vous-même, les filles des écoles réservées aux filles ont tendance à mieux réussir que celles des écoles mixtes. Toutefois, qu’en est-il des garçons ? Peu de gens le savent, mais les résultats sont similaires : les garçons des écoles réservées aux garçons réussissent beaucoup mieux que ceux des écoles mixtes. En fait, l’avantage que les enfants retirent des écoles non mixtes est encore plus grand pour les garçons que pour les filles. L’éducation non-mixte présente également un certain nombre d’avantages.

 

Les garçons et les filles apprennent différemment, et les enseignants peuvent adapter leur style d’enseignement

La plupart des garçons se réveilleront et montreront un certain intérêt si vous parlez de choses dangereuses, ou immenses, ou « dégueulasses ». Le garçon qui s’ennuyait en biologie à l’école mixte sera intéressé si vous apportez des serpents de jardin. Le garçon qui s’est endormi en cours de chimie sera stimulé si vous lui donnez pour mission de faire une présentation PowerPoint sur la dynamite, avec de nombreuses images de choses qui explosent. La plupart des garçons aiment faire exploser des choses (ou du moins imaginer faire exploser des choses).

Une salle de classe adaptée aux filles est un endroit sûr, confortable et accueillant. Oubliez les chaises en plastique dur : installez un canapé et des sacs de haricots confortables. Laissez les filles s’adresser à leur professeur par son prénom. Les filles se sépareront naturellement en groupes de trois ou quatre pour travailler sur des problèmes. Si vous demandez des présentations en classe, laissez deux filles faire une présentation commune. 

 

La classe non mixte favorise une expérience éducative plus diversifiée et plus équilibrée

Les garçons et les filles en écoles mixtes passent beaucoup de temps à s’inquiéter de ce que l’autre sexe va penser de soi. Les filles peuvent craindre que si elles sont intelligentes, les garçons ne les trouvent pas attirantes. Elles peuvent minimiser leurs propres performances dans certaines matières et en éviter d’autres (comme les mathématiques et les sciences). Les garçons essaient d’impressionner les filles en étant durs et ils évitent les activités « féminines » comme la chorale, le théâtre, les débats, les langues étrangères … Ils peuvent aussi avoir des résultats médiocres, craignant que le fait d’être un bon élève ne les fasse passer pour des ringards aux yeux des autres garçons. L’essentiel est que dans les écoles non-mixtes, les filles peuvent être des filles et les garçons peuvent être des garçons.

Nous suivre

Les plus lus