Pourquoi faire une formation dans l’humanitaire ?

Crises sociales, catastrophes naturels, conflits internationaux… De nombreuses situations de crises, en France ou dans le monde nécessite l’intervention d’acteurs externes, qu’ils soient des États ou des associations, venant en aide aux populations afin de leur apporter une assistance technique, logistique, sanitaire ou encore alimentaire. Les secteurs de l’humanitaire et de la solidarité éveillent d’ailleurs de nombreuses vocations et un désir croissant de s’engager pour devenir acteur du monde. Mais si certains choisissent de s’engager sans préparations, d’autres au contraire optent pour la voie de la formation en humanitaire. Est-ce indispensable ? Quel est l’intérêt de ces formations ?

Bénévoles ou professionnels de l’humanitaire, des profils très différents

Il existe de nombreux moyens de s’engager au service d’organismes et associations humanitaires. Ainsi, la voie souvent privilégiée est celle du bénévolat, et ce à juste titre puisque les bénévoles constituent un socle indispensable pour le bon fonctionnement de ces associations. Pourtant, dès que l’on s’intéresse plus en détail aux rouages des principales associations et des principaux organismes humanitaires et de solidarité, on constate qu’une batterie de professionnels experts et expérimentés assure le bon fonctionnement et la coordination des équipes sur le terrain, la coordination des bénévoles, et parfois aussi le travail de terrain lui-même.

La formation en humanitaire pour développer son expertise

Si le désir d’aider l’autre et l’envie de s’investir sont deux préalables indispensables à l’engagement humanitaire, ils ne suffisent pas à créer des experts de la gestion de projets humanitaires.

Ainsi, la formation humanitaire constitue l’une des voies privilégiées pour s’investir de façon professionnelle et experte dans l’humanitaire avec notamment l’acquisition de connaissance et de compétence en gestion de projet de solidarité, prenant en compte les problématiques logistiques, techniques, budgétaires, etc. Les étudiants travailleront ainsi sur l’analyse et le diagnostic des situations afin de proposer les réponses les plus adaptées, d’identifier les acteurs à investir dans la mise en œuvre des actions, d’apprendre à organiser le travail des équipes et bien plus encore.

L’un des autres voies est celle de l’expertise professionnelle précise avec des acteurs ayant déjà une carrière dans le monde de la santé, de la logistique, du transport, de l’agriculture, et qui mettent leur savoir au service de la bonne cause. On se rend ainsi compte que de nombreux acteurs de l’humanitaire n’ont pas de formation dans le domaine, mais une expertise essentielle transposable sur le terrain.

Le bénéfice de l’expérience de terrain

Une fois encore, le bénévolat est une première porte d’entrée dans l’engagement humanitaire. Mais sans formation ou expertise préalable, difficile d’envisager des projets d’ampleur ou des projets dans leur globalité. Or comme n’importe quel métier, l’expérience du terrain est essentielle pour développer ses compétences.

Et de fait, la grande majorité des formations en humanitaires propose, durant le cursus, une ou plusieurs missions humanitaires sur le terrain, en France ou à l’international. Des occasions uniques pour les étudiants en solidarité de se confronter à la réalité de l’humanitaire, de se tester à la gestion de projet et la coordination des acteurs. Ces expériences réelles constituent de véritables atouts pour rejoindre ensuite une association ou une ONG.

Les principales écoles en humanitaire et organisme de formation

Longtemps anecdotique, l’offre en matière de formation humanitaire s’est largement développée, sous l’impulsion des acteurs qui ont su identifier un besoin croissant, sous l’impulsion également des candidats potentiels qui ne trouvaient pas les cursus leur permettant de se préparer aux métiers de l’humanitaire.

On retrouve désormais quelques acteurs incontournables dans l’univers de la formation en humanitaire, avec des cursus allant de la licence au master principalement :

  • IFF Europe – Angers : DU Bac+3 en Conduite de Projet Humanitaire et Bachelor en Conduite de Projet, mention développement et solidarité
  • Bioforce – Vénissieux : formation continue, formations professionnelles certifiantes, formations initiales post-bac, formations supérieures diplômantes
  • IRCOM – Lyon & Angers : Bac+3 Formation humanité, parcours science politique, Bac+5 Formation Management de la Solidarité
  • Etc

Vous recherchez une formation en humanitaire ? N’hésitez pas à contacter les différents établissements et organismes de formation afin de trouver le cursus qui convient à votre projet.