Zoom sur l’alternance

Dans le cadre d’une formation à un métier, les apprentis et les étudiants ont l’opportunité d’apprendre dans un environnement professionnel. En effet, grâce au contrat d’alternance, l’apprentissage prend un tout autre visage. Du CAP au Bac+5, certains cursus sont désormais accessibles aux jeunes en quête de connaissances et de compétences. La formation en alternance leur permet d’évoluer dans un cadre professionnel en apprenant directement le métier tout en percevant des rémunérations. Que faut-il savoir sur l’alternance ? Quels sont les métiers concernés ?

Ce qu’il faut savoir sur la formation en alternance

Dans une compréhension élémentaire, l’alternance est une formation dont les acquis théoriques sont dispensés pour être pratiqués directement en entreprise. Elle consiste à préparer l’apprenti, également appelé alternant, à passer un diplôme allant du CAP au Bac+5. L’apprentissage se fait souvent au sein d’une structure agréée à l’image d’un établissement habilité à prodiguer une formation professionnalisante. Si vous effectuez une formation en alternance sur Marseille ou n’importe où en France, choisissez correctement votre centre de formation. En effet, certains établissements se spécialisent dans des parcours spécifiques. C’est le cas notamment du management, du marketing, du commerce et de tant d’autres spécialités. À titre informatif, plus de 500 métiers sont concernés par l’alternance, donc à vous de choisir la formation qui vous convient.

formation en alternance

Les typologies de formation en alternance

La formation en alternance se distingue en 2 volets, le contrat de professionnalisation et le contrat d’apprentissage. Le contrat d’apprentissage est destinée aux jeunes âgés de 16 à 25 ans. Cependant, la réforme mise en place par Muriel Pénicaud propose de revoir l’âge maximal des apprentis à 30 ans. Grâce à cette formation, l’alternant peut accéder à un contrat d’apprentissage avec une entreprise. La durée est souvent égale à la celle de la formation, c’est-à-dire de 12 à 36 mois voire plus. Dans le cadre de sa formation, l’apprenti travaille pour un employeur. Celui-ci percevra de ce fait une indemnisation en fonction de son âge et de son expérience, soit entre 27% à 78% du SMIC.

Dans une formation de professionnalisation, l’apprenti bénéficie d’un contrat en CDD ou CDI. Par ailleurs, ce sont les jeunes de 16 à 25 ans révolus qui peuvent accéder à un contrat de professionnalisation. Cependant, les personnes en quête d’emploi de plus de 26 ans peuvent aussi suivre ce type de formation. Puisque l’alternant évolue dans un milieu professionnel, comme une entreprise, il doit aussi percevoir une rémunération. Le montant oscille entre 55% à 80% du SMIC. L’indemnisation va dépendre de l’âge et du niveau de l’apprenti.

Organisation d’une formation en alternance

Une formation en alternance recèle d’importants enjeux. Elle implique une articulation régulée entre trois parties : l’apprenti, le centre de formation et l’entreprise qui accueille. Des prérogatives sont alors fixées en amont et chaque partie doit s’y conformer pour assurer une organisation pérenne et une relation durable. Pour le bon déroulement de la formation, l’entreprise assigne un tuteur ou un maître d’apprentissage à l’alternant. Quant au CFA ou centre de formation en alternance, il doit attester des acquis et des compétences assimilées par l’apprenti. Ainsi, le centre pourra adapter la formation en fonction de ces derniers. L’apprenti, quant à lui, doit s’investir et tenir le rythme plus soutenu imposé par cette formation polyvalente.

Nous suivre

Les plus lus