5 conseils pour trouver sa formation et se reconvertir

Vous envisagez de vous reconvertir, mais premier problème, vous ne savez pas vers quel métier vous tourner ?

Changer de métier peut s’avérer difficile, d’autant plus quand on a travaillé dans le même secteur d’activités depuis des années. Par ailleurs, votre formation initiale est peut-être trop spécifique pour vous donner facilement d’autres perspectives métier.

Néanmoins, sachez qu’il existe des leviers RH que vous pouvez actionner, et qui peuvent vous aider à construire votre projet de reconversion sans vous coûter beaucoup de temps, ni d’argent.

Voici 5 conseils pour trouver votre formation et vous reconvertir.

Connaître les dispositifs de reconversion

Quel que soit votre statut actuel (jeune diplômé, salarié, demandeur d’emploi…), des dispositifs de reconversion existe. Parmi eux :

  • Le dispositif Pro-A : permet d’envisager la reconversion professionnelle par l’alternance ;
  • Activ’Projet : dispositif de Pôle Emploi qui permet d’intégrer un cycle de reconversion via des entretiens, des rencontres avec des professionnels… ;
  • Le dispositif « démissionnaire » : permet de démissionner de son poste de salarié tout en bénéficiant de l’allocation chômage ;
  • Le CPF de transition : permet de prendre un congé de formation pour apprendre un nouveau métier tout en percevant sa rémunération ;
  • Etc.

Créer son compte CPF

Si vous ne l’avez pas encore fait, pensez à créer votre compte CPF. Tout actif possède un Compte Personnel de Formation, qui est une épargne d’argent en vue de financer une formation professionnelle.

Chaque année, tout travailleur cumule de l’argent supplémentaire au prorata de son temps travaillé sur l’année. Cela représente 500 € ou 800 € par an pour un temps plein selon votre qualification.

Le CPF vous permet de financer tout ou partie d’une formation professionnelle. Mais en cas de fonds insuffisants, un complément peut être octroyé par Pôle Emploi ou l’employeur selon votre statut professionnel. Une alternative confortable pour limiter les frais personnels.

Rencontrer un Conseiller en évolution professionnelle (CEP)

Rencontrer un Conseiller en évolution professionnelle (CEP) est totalement gratuit et ouvert à toutes et tous. Son rôle est de vous accompagner durant un entretien (ou plusieurs) afin de faire un point sur votre situation professionnelle.

Si vous envisagez la reconversion professionnelle, votre conseiller pourra vous instruire sur les actions que vous pouvez mettre en place. Même si le CEP ne pourra pas vous suivre jusqu’au bout de votre démarche, il vous sera d’une grande aide dans les prémices de votre projet.

Réaliser une enquête métier

Avant de vous décider définitivement à suivre une action de formation, l’enquête métier peut vous aider à concrétiser votre idée de départ.

L’enquête métier vous permettra de rencontrer des professionnels de secteurs qui vous intéressent. Vous apprendrez leurs parcours et leur quotidien professionnel. À force de témoignages et de retours d’expérience, vous saurez faire le tri entre ce que vous souhaitez faire, et ce que vous ne souhaitez pas.

Ces échanges joueront à coup sûr un rôle déterminant dans le choix de votre parcours de formation futur.

Faire un bilan de compétences ou une VAE

Afin de trouver la formation qui vous aidera dans votre reconversion, il n’y a pas mieux que le bilan de compétences ou la VAE.

Ces deux dispositifs RH ont un rôle essentiel au cours d’une carrière professionnelle :

  • Le bilan de compétences permet de faire le point sur ses compétences professionnelles en vue de construire un projet professionnel viable et mesuré ;
  • La VAE (validation des acquis de l’expérience) permet d’obtenir un diplôme ou une certification en justifiant des compétences acquises par l’expérience.

D’ailleurs, l’un et l’autre peuvent se combiner selon la nature de votre projet de reconversion.

Le cabinet ABACUS est un expert dans l’accompagnement au bilan de compétences et l’accompagnement VAE. Ces deux dispositifs RH peuvent intégralement se financer avec le CPF.