8 conseils pour aider votre enfant à se concentrer et à rester engagé pendant l’apprentissage à distance

Voici huit conseils pour aider votre enfant à maintenir sa concentration et à rester engagé pendant cette période d’apprentissage à distance.

  1. Comprendre les attentes en matière d’apprentissage à distance. Combien de temps les élèves doivent-ils passer en ligne à des fins d’apprentissage ? Il y a des considérations sur le temps d’écran pour tous les élèves, et les élèves plus âgés peuvent gérer des quantités de temps plus longues que les plus jeunes. L’enseignant ou l’école de votre enfant devrait vous donner des indications sur ce qui est raisonnable. Pour les jeunes enfants, l’interaction et le jeu sont précieux pour l’apprentissage.
  2. Déterminer quel type d’activités fonctionne le mieux pour votre enfant. Y a-t-il certains types d’activités d’apprentissage à distance que votre enfant préfère à d’autres ? Par exemple, votre enfant travaille-t-il mieux avec des activités synchrones où il répond à un instructeur en direct, ou en personne assis en tête-à-tête avec vous ? Quelles plates-formes d’apprentissage semblent intéresser votre enfant plus que d’autres ? Les réponses à ces questions peuvent être précieuses pour vous et l’enseignant de votre enfant afin de planifier les expériences d’apprentissage qui fonctionnent le mieux pour votre enfant.
  3. Encourager le mouvement. Les enfants ont besoin de bouger leur corps fréquemment tout au long de la journée. Prévoyez du temps pour faire de l’exercice avant que votre enfant ne doive se concentrer sur une tâche d’apprentissage à distance. Certains enfants sont capables de mieux se concentrer sur des tâches lorsqu’ils sont debout. Envisagez de faire en sorte que votre ordinateur ou votre tablette soit sur une surface surélevée pour que votre enfant puisse se tenir debout.
  4. Réduire les distractions. Dans la mesure du possible, réduisez les distractions lorsque votre enfant effectue ses travaux scolaires. Cela inclut le bruit ainsi que le bruit visuel ou le désordre. Un espace de travail désigné et confortable pour votre enfant sera utile.
  5. Adapter votre emploi du temps si nécessaire. Si votre enfant est frustré – ou alternativement, s’il est très engagé dans l’apprentissage – modifiez votre emploi du temps pour lui permettre de faire une pause (et de revenir à un jour ou une heure ultérieure) ou pour passer du temps à approfondir le sujet. Certaines activités d’apprentissage seront plus faciles à réaliser que d’autres. Envisagez de travailler avec votre enfant sur les activités ou les sujets les plus difficiles aux moments de la journée où il est le plus alerte et le plus engagé. Le matériel d’apprentissage qui est plus facile pour un enfant, et donc plus rapide, peut être complété à un autre moment (par exemple l’après-midi ou même un autre jour). Il est également utile de partager avec votre enseignant ce qui fonctionne le mieux pour vous et votre enfant.
  6. Utiliser une liste de contrôle pour la concentration. Pour certains enfants qui ont vraiment du mal à se concentrer, une liste de contrôle visuelle de base des tâches nécessaires pour une activité particulière sera utile. Par exemple, si l’on demande à l’enfant de regarder une leçon, de lire un texte et de fournir une réponse écrite à ce texte, la liste de contrôle comportera des mots-clés pour chacune de ces activités : regarder, lire, écrire. L’enfant cocherait chaque tâche avec vous au fur et à mesure qu’il la réalise, et recevrait quelques félicitations positives ou une autre récompense lorsqu’il a terminé.
  7. Gardez à votre enfant (et à vous-même) une pause. Votre enseignant ne veut pas que votre enfant soit frustré ou malheureux dans son apprentissage. En fait, les enseignants passent du temps à essayer de rendre les leçons intéressantes, et à adapter l’enseignement pour fournir le bon niveau de défi pour leurs élèves. Si quelque chose est trop difficile ou si votre enfant a atteint un certain niveau de frustration, il est normal d’arrêter l’activité et de lui accorder une pause. Vous pouvez également ralentir le rythme, c’est-à-dire donner à votre enfant le temps de réfléchir et de traiter l’information. Cela signifie également qu’il faut participer à des segments d’apprentissage un par un plutôt que d’essayer d’aborder une leçon entière en une seule fois. Vous pouvez vous donner la permission de reprendre cette leçon une autre fois ou un autre jour.
  8. Proviser un retour positif immédiat. Chaque fois que votre enfant termine une instruction d’apprentissage à distance, fournissez un retour immédiat et positif ! Quelque chose d’aussi simple que d’apposer une coche, une étoile ou un autocollant sur le travail demandé peut contribuer grandement à motiver votre enfant. Et n’oubliez pas de vous féliciter vous-même, car vous jouez un rôle si important pour aider votre enfant à apprendre et à grandir.