Comment la leçon de trois périodes Montessori a changé notre école à la maison

Quand mes garçons étaient jeunes, ils ont tous deux fréquenté une gentille petite école Montessori en bas de la rue de notre maison.

C’était merveilleux – l’attention portée à l’apprentissage individualisé était étonnante pour moi et mes garçons se sont épanouis dans ce cadre éducatif. Lors de notre première  » conférence parents-enseignants « , leur merveilleuse enseignante m’a présenté le concept Montessori de leçon en trois périodes.

Je me souviens avoir pensé :  » Wow, c’est tellement logique ! « , puis l’avoir rapidement oublié lorsqu’elle m’a montré les exercices d’écriture de mon fils.

Quatre ans plus tard, je me suis retrouvée à faire l’école à la maison à ces deux mêmes garçons et je me suis retrouvée à lutter contre la façon dont le programme traditionnel était structuré. Page après page, livre de texte après livre de texte, mes garçons et moi avons bûché pendant cette première année, avec un apprentissage à peine satisfaisant et très peu de joie.

« Je veux quelque chose de plus proche de ce qui a si bien fonctionné pour eux dans leur école Montessori », ai-je pensé.

Vaguement, je me suis souvenu de l’introduction à la Leçon en trois périodes qu’on m’avait donnée tant d’années auparavant. Cela valait-il la peine de faire un essai à la maison ?

 

Qu’est-ce que la Leçon en trois périodes ?

Au plus simple, la leçon en trois périodes est simplement une leçon en 3 parties. La leçon est conçue pour faire passer l’apprenant d’un niveau de compréhension introductif à la maîtrise d’un concept ou d’un objet quelconque.

 

La leçon en trois périodes comprend : Introduction, Association/Reconnaissance, et Rappel.

 

Période 1 : Introduction (C’est…)

 

C’est la toute première exposition de l’enfant à un nouveau sujet en cours d’apprentissage. Dans cette période, nous donnons simplement un nom au concept et permettons à l’enfant d’explorer. Ce n’est pas le moment d’expliquer tous les détails ou les résultats attendus. Il s’agit simplement de nommer l’élément ou le concept et de laisser votre apprenant faire le reste.

 

Par exemple, j’ai montré à mon fils l’Afrique sur le globe terrestre la semaine dernière. En la désignant, j’ai dit :  » C’est l’Afrique « , puis je l’ai laissé déplacer ses doigts dessus et dire certains des noms de pays qu’il voyait. Lorsque nous avons terminé, j’ai dit :  » Eh bien, c’est l’Afrique  » et nous sommes passés à une autre leçon.

 

Période 2 : Association/Reconnaissance (Montre-moi…)

 

C’est la période la plus importante (et la plus amusante !) de l’apprentissage. Elle dure le temps qu’il faut à l’enfant pour appréhender pleinement un nouvel apprentissage. Elle peut s’étendre sur des semaines, voire des mois, mais ne doit jamais être précipitée.

 

La période  » Montre-moi  » consiste à permettre à votre enfant d’explorer et d’apprendre le plus possible sur l’idée ou l’objet lui-même et à confirmer que l’apprenant a dépassé la  » période un  » (est au moins à l’aise avec le nom de ce qu’il apprend).

 

Dans notre maison, cette période comprend souvent des jeux, des activités pratiques et des projets pour aider mes fils à mieux comprendre la matière. Cela leur permet également de faire des liens entre le nouveau concept et d’autres déjà maîtrisés.

 

 

Période 3 : Rappel (Qu’est-ce que c’est… ?)

 

C’est la première fois qu’on demande à un apprenant de nommer le concept lui-même. On ne le fait que lorsque l’enseignant a confiance en la réussite de l’apprenant. (Pensez-y comme à un  » quiz  » de compréhension pour confirmer que votre enfant a atteint la maîtrise.)

 

Mes garçons adorent cette partie de l’apprentissage, car elle ne ressemble pas du tout à un test. En fait, ils ont l’impression d’être l’enseignant, en me réexpliquant ce qu’ils ont appris !
La leçon en trois périodes convient naturellement à l’enseignement à domicile, car elle est fondée sur la relation et l’apprentissage dirigé par l’enfant. Je vous encourage à l’essayer.

 

La leçon en deux périodes avec les animaux

Pendant la première période de la leçon en trois périodes, l’objectif est de nommer les trois objets. Donnez, de la manière la plus claire et succincte possible, les noms des objets. Si vous travaillez avec des enfants de moins de six ans, ne vous lancez pas dans une longue discussion sur les caractéristiques de l’objet et n’essayez pas de retenir l’attention de l’enfant en l’amusant avec les objets. Montrez simplement chacun d’eux et nommez-les à tour de rôle : « cercle… carré… triangle. » Lorsque vous travaillez avec des enfants plus âgés, une brève discussion sur les similitudes entre les objets permettra de piquer leur intérêt. Les enfants plus âgés n’ont plus cette capacité des très jeunes enfants à mémoriser rapidement des mots compliqués, ils doivent donc compter sur l’intérêt et la pratique pour développer un vocabulaire plus large.

La deuxième période est le tour de pratique. Commencez lentement, en donnant des ordres simples comme : « Mets le cercle ici. Déplace le triangle là. » Si vous voyez que l’enfant se débrouille bien, vous pouvez faire preuve de créativité et vous amuser ! « Mets le cercle sur ta tête ! Déplace le triangle dans la salle de bains ! » Si d’autres enfants regardent, vous pouvez les impliquer : « Donne le carré à Pierre. Trouve la personne qui tient le cercle. »